Extraits du recueil de poèmes « Spirales » Je voulais tant, te rencontrerJe t’ai trouvé. Nos différences heurtaient les gens… nous nous en moquions. Elles nous ont été fatales, nous nous sommes perdus L’amour n’est qu’un fil tendu entre toi et moi, Dont nous sommes funambules avançant à petits pas Au nom de quel Etre, de quelle idéologie, de quelle puissance, de quelle nation, Tu t’octroies le droit de vie ou de mort ? ….Pouvoir irresponsable ! Pouvoir immature ! Pouvoir calculateur ! Pouvoir manipulateur ! Pouvoir malsain !...... ……Peux-tu laisser crever le genre humain ?